Règlement Européen Data Protection (le DPR), des difficultés…

L’examen du projet de règlement produit en janvier 2012, se poursuit et les difficultés se multiplient.  Le projet est ambitieux puisqu’il s’agit d’appliquer aux 27 États membres un même règlement aussi,  l’accord  attendu en juillet sera forcément différé.

Le parlement européen travaille sur plus de 3.000 amendements, le lobbying est important et certains pays ne parviennent pas à s’accorder, dénonçant de plus et par exemple, des coûts de mise en œuvre puis de maintenance excessifs.

Les principales difficultés concernent le consentement explicite, la notification des failles de sécurité, les coûts et contraintes d’implémentation, les difficultés d’un droit à l’oubli, …

Tandis que Berlin souhaite d’avantage de contraintes, Paris et Vienne prônent moins de protection et Londres critique les coûts d’une telle politique.

Les 27 nations européennes s’accordent à considérer qu’il n’y a pas d’accord en vue, dans les délais fixés initialement…

Ce contenu a été publié dans Information, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.